Préparation de la randonnée

Tips pour bien préparer une randonnée

Le terme “randonnée pédestre” fait référence à un itinéraire qui implique de marcher pendant une longue période sur un chemin pavé ou non pavé. Elle peut être dirigée par un individu ou une organisation. Elle s’entraîne pour le plaisir, comme activité physique et athlétique, ou encore dans le cadre d’une compétition. Qui est capable de planifier une excursion pédestre ? Voici quelques conseils pour bien préparer la randonnée.

Soulignez votre santé physique et celle de vos compagnons

Il n’est pas rare de commencer une randonnée de plusieurs jours sans aucune préparation. Votre corps sera mis à rude épreuve en portant un sac lourd – pesant généralement entre 8 et 20 kg – sur de longues distances pendant plusieurs jours. Par conséquent, il est important d’être en relativement bonne forme physique avant la randonnée (c’est-à-dire de ne pas être épuisé au début ou de porter des blessures anciennes et mal soignées). Il en va de même pour tous les compagnons potentiels qui sont des amis. Pensez à bien vous renseigner sur la randonnée pour découvrir tout sur cette activité. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter ce site. Plusieurs jours de marche consécutive sont pénibles pour les pieds, le dos et les articulations ; il est préférable d’éviter de tester les limites physiques de votre corps. Découvrez un sentier qui vous donnera une vue dégagée sur la région et une variété de paysages qui vous permettront de passer le temps sans remarquer la charge que vous portez sur vos épaules.

Posez-vous les bonnes questions

Au-delà de la longueur, de la distance ou de la difficulté du parcours, il est crucial de considérer le niveau de confort souhaité lors des étapes nocturnes. Si vous êtes sensible aux bruits de ronflement, dormir dans une tente vous obligera à la porter, ce qui ajoutera du poids. Dormir dans un refuge peut également compromettre la qualité de votre sommeil. La même question peut être posée de savoir si la randonnée sera accompagnée ou non. Aimez-vous organiser vous-même votre voyage, vos repas et votre hébergement? Ou préférez-vous une formule guidée sans traces ou peut-être parfois portant des sacs ? Enfin, vous pouvez commencer par un long run pas trop loin de chez vous ou au contraire aller chercher la récompense à l’autre bout de la planète, avec les risques que cela comporte.

Ne sous-estimez pas la qualité de certains équipements

Des chaussures, un sac à langer, un sac de couchage et un équipement imperméable sont les quatre choses qui nécessiteront le plus d’investissement de votre part. L’élément clé d’une randonnée réussie est d’avoir des pieds et des mains en bonne santé. Demandez conseil à un vendeur en magasin spécialisé avant d’acheter des chaussures de marche bon marché (une bonne paire coûte souvent au moins 150 $). Le sac à bandoulière doit avoir un cadre solide et une ceinture renforcée. Le sac à matelas doit être compressible au maximum. L’imperméable, les lunettes et la couverture de camping sont facultatifs mais peuvent s’avérer cruciaux lorsque le temps se gâte. Quant aux bâtons de marche, ils sont conseillés aussi bien pour les montées techniques que pour les descentes prolongées, épuisantes pour les genoux avec un sac lourd sur les épaules.