Corriger une achromie par le maquillage permanent

Une achromie est une tache blanche sur la peau. Bien que corriger une tache blanche présente sur une peau blanche et en pleine peau, soit plus que difficile, cela s’avère réalisable avec la dermopigmentation médicale. La correction parfaite d’une achromie est pour ainsi dire le summum de la perfection technique. D’autant que seul un praticien qualifié à la dermopigmentation en zone fonctionnelle peut réaliser ce type de pigmentation. Parcourez cet article pour en savoir davantage.

Quelles achromies corriger ?

Pour ceux qui ne savent pas encore, l’achromie est une forme de diminution ou disparition complète de la pigmentation normale de la peau. Il peut s’agir d’un vitiligo, des effets de brûlures ou autres. Ce procédé n’est pas recommandé pour la dissimulation des achromies temporaires comme les champignons dans le dos par exemple. Le maquillage permanent réparateur ou médical ne peut effectivement corriger que les achromies dites définitives. Notamment les achromies par destructions des mélanocytes ou cellules producteurs de mélanine, par dissociations traumatiques telles que les cicatrices, brûlures, etc. En plus des achromies par maladie auto-immune comme le vitiligo stabilisé. En gros, voilà les types de complexes dissimulables à l’aide du maquillage permanent ou dermopigmentation médicale. Sur ce, n’hésitez pas à miser sur la technique du New Skin Needling repair pour améliorer et reconstituer votre peau. Elle saura répondre à toutes vos attentes.

Finalité de la dermopigmentation réparatrice ou médicale ?

La dermopigmentation réparatrice ou médicale découle du même principe que le tatouage semi-permanent esthétique. Elle consiste à repigmenter une partie de peau pathologique afin d’atténuer une cicatrice ou de corriger une dépigmentation, en respectant la colorimétrie de votre peau. L’objectif est donc de corriger, de camoufler et de restituer la colométrie de la peau. Et ce, en gardant les codes beauté de chaque physionomie et en redonnant un aspect naturel trompe-l’œil à la peau.

En principe, la dermopigmentation réparatrice consiste à déposer des pigments dans le derme, plus précisément à 2 mm sous la surface de la peau. Dans le cadre d’une reconstruction mammaire, elle intervient spécialement après le rétablissement en vue de finaliser le travail de la chirurgie réparatrice. Notez que la cicatrice doit dater d’au moins 6 à 8 mois.

Qui peut pratiquer la dermopigmentation des achromies ?

Cette technique peut être pratiquée aussi bien par les médecins, les infirmières formées que les esthéticiennes qualifiées. Toutefois, il est à souligner que la correction des achromies se doit d’être réalisée en accord avec le corps médical. En effet, toute personne désirant effectuer une pigmentation à la suite d’un traitement ou acte chirurgicale se doit d’avoir un certificat médical. Ce dernier devra spécifier la non-contre-indication de la démarche de dermopigmentation réparatrice. Mais la réussite de la technique réside dans le fait d’opter pour un professionnel reconnu dans le domaine du maquillage permanent.

Qui peut y avoir recours ?

Toutes les femmes victimes d’un cancer peuvent recourir à la dermopigmentation du visage et du corps. En revanche, toutes les peaux ne peuvent être tatouées. Ainsi, il est crucial de respecter certaines prescriptions avant de se lancer dans la dermopigmentation réparatrice des achromies. La personne ne doit généralement pas être enceinte en plus de n’avoir aucune maladie virale évolutive.