Bien choisir entre le LOA ou le Leasing

Quel choix entre le LOA ou le Leasing ? Lerat Location vous répond

Aujourd’hui être propriétaire d’automobile, n’est vraiment pas une nécessité en France. En effet de nombreuses personnes préfèrent louer une voiture que de se l’acheter, simplement parce que son acquisition est plus onéreuse que sa location. Le leasing, ou location, revenant moins coûteux, il devient de plus en plus populaire. 2 formes, la location avec option d’achat (LOA) et la location longue durée (LLD) sont les principales possibilités d’utiliser une voiture sans être obligatoirement propriétaire. Quelle est fondamentalement la différence entre ces 2 formules et laquelle faut-il choisir parmi elles ? Suivez la réponse de Lerat Location dans cet article.

LOA ou Leasing, qu’est-ce que c’est ?

Afin de vous aider à faire un choix judicieux entre les deux options de location d’automobile, il est très important de savoir ce que chacune signifie. LOA et LLD font partie des différentes possibilités de louer un véhicule en France. Les deux formes sont différentes l’une de l’autre rien qu’à partir de la simple définition.

Par la Location avec Option Achat (LOA), le véhicule peut être acquis à un prix bien défini en début de signature du contrat ou aussi être restitué à la fin en cas de désistement à l’option d’achat.

Quant à la Location Longue Durée (LLD), communément désigné par leasing, elle constitue une autre forme de financement de véhicule. Elle permet de se déplacer à bord d’un véhicule neuf ou récent par le paiement d’un loyer. Ainsi, si une personne opte pour la LLD par exemple, il devra verser à l’agence de location un loyer mensuel composé de la location de la voiture, de l’entretien, des réparations éventuelles, de l’assurance et de l’assistance.

Lerat Location précise que le client peut librement trouver un prestataire autre que celui du loueur pour assurer les divers services, mais il n’y a pas possibilité d’achat de la voiture à la fin du contrat. Les mensualités sont calculées par rapport au type de véhicule, de la durée de location, de l’assurance et l’entretien au cas où il fait partie du contrat et aussi des éventuelles prestations annexes.

Avec l’option LLD, le client roule en toute liberté dans une voiture confortable sans être forcément propriétaire. Par contre, il peut le devenir s’il manifeste au loueur le désir de rachat avant la fin du contrat, même si cela n’y est pas inscrit.

A partir de ces définitions on peut percevoir plus ou moins la différence entre ces notions.

Retenez que la LLD est une location classique qui oblige le client à payer un loyer chaque mois et à restituer la voiture à la fin du contrat. Il appartient au loueur de tout mettre en œuvre pour répondre aux préoccupations du locataire pendant toute la durée de la location. La formule LOA, par contre, permet de devenir propriétaire du véhicule à la fin du contrat de location. On verra mieux la distinction fondamentale en les mettant en parallèle pour mieux les comparer.

Comparaison entre les 2 formules

Les usages ne sont pas identiques, de même que les crédits souscrits. Dans tous les cas, les deux préceptes semblent convenir actuellement aux ménages qui préfèrent louer une voiture neuve ou ancienne car cela leur revient moins cher que l’achat qui est considéré comme un important sacrifice financier. Elles ont quelques divergences.

Premièrement avec la Location Longue Durée, tous les autres services annexes sont à la charge du locataire, en plus du loyer mensuel. Par rapport à la LOA, elle revient donc un peu plus chère. En LLD, seule la mensualité calculée à partir de la valeur résiduelle est payée par le client et non l’intégralité du véhicule.

Pour information, la valeur résiduelle est la valeur comptable de la voiture après amortissement ou après location. Par exemple, pour un engagement de trois ans de location, si le propriétaire décide de la revendre au terme du contrat, le prix de la revente sera celui qui correspondra au terme des trois ans.

Par conséquent, selon l’explication de Lerat Location, la LOA de Mercedes ou LOA de BMW fait penser à une location plus traditionnelle. Les principales charges du locataire sont l’assurance et l’entretien du véhicule. Exemple pour une LOA de Mercédès, le client devra supporter le loyer, l’assurance et l’entretien. Cela favorise le faible coût des mensualités contrairement à la LLD. Autrement par la location avec option d’achat, le locataire sait d’avance le prix dans le cas où le propriétaire accepte de lui revendre le véhicule qu’il loue.

LOA ou LLD : voici ce qu’il faut choisir

Le choix entre la LOA de BMW par exemple et sa Location Longue Durée n’est vraiment pas facile car chaque formule présente des avantages bien spécifiques. Cependant, si vous êtes un féru de voiture neuve, la dernière solution est la meilleure pour vous. En effet aujourd’hui l’achat et l’entretien d’un véhicule neuf est une charge lourde pour de nombreux ménages, c’est pourquoi le système de la LLD a pris de l’importance sur tout le territoire national. Par la location, vous pouvez circuler dans une voiture de confort sans en être forcément propriétaire. En plus, il est davantage économique puisque le forfait prend en compte l’entretien, l’assistance, les réparations, l’assurance, et autres. Cependant, le client doit savoir qu’il n’est pas facile de mettre fin au contrat avant terme.

Par exemple, en LLD, le client peut payer un tarif un peu plus cher qu’en LOA de Mercedes, soit 350 euros. En revanche, à part l’entretien, l’assurance et l’assistance compris dans le forfait qu’il verse mensuellement, il n’y a plus autres charges se rapportant à la location. Cependant, il faut savoir que ce n’est pas le loueur qui doit fournir le carburant, il est bien supporté par le locataire.

Contrairement au leasing, la formule LOA propose, en moyenne, un loyer par mois de 250 euros plus un apport de 3500 euros qui correspond au coût du véhicule. Hormis ces mensualités, le client devra supporter l’entretien, l’assurance et l’assistance. Par exemple, pour une LOA de Mercédès de trois ans d’engagement, le client doit verser ces sommes, mais il doit également prendre en charge ces services annexes. Au bout des trois ans, il aura le choix entre restituer la Mercedes ou bien l’acheter au prix indiqué lors de la conclusion du contrat.