Municipale : les attributions d’un maire, avec Jean-Marc Nicolle

Qu’importe la ville, grande ou petite. Les 36685 communes de France, comme ici au Kremlin-Bicêtre, ont toutes un point commun, le maire. Le maire, autorité centrale, est le représentant de l’Etat dans la commune. A 55 ans, Jean-Marc Nicolle brigue un deuxième mandat. Pour lui, le métier de maire demande un engagement permanent et beaucoup de concertations auprès des concitoyens, les acteurs locaux et les membres de l’opposition.

Les pouvoirs du maire

Le maire détient des pouvoirs propres comme la délivrance de permis de conduire. D’aménagement ou de démolition. Il s’occupe aussi de l’école, des transports et de la voirie. Si les enseignants dépendent du Ministère de l’Education nationale, pour le reste c’est la commune. D’après Jean-Marc Nicolle, la commune paie les installations, le personnel ATSEM, le fluide (eau, électricité), les activités périscolaires, les livres. Responsable du maintien de l’ordre public, le maire peut aussi créer sa propre police municipale.

Les fonctions du maire

Le maire exerce des fonctions propres au pouvoir municipal comme la publication de lois et règlements. Il organise les élections, le recensement, gère le patrimoine, prépare le budget. Il est le chef de l’administration communale, officier d’état civil, il célèbre notamment les mariages. Le maire exerce des compétences déléguées par le Conseil municipal et, à ce titre, il doit lui rendre compte de ses actes.

Le maire et le Conseil municipal

Le maire à l’obligation de réunir le Conseil municipal au moins une fois par trimestre. Majorité et opposition débattent puis votent les délibérations. Une vie politique locale exposée depuis 20 ans au risque pénal. Un incendie dans une boîte de nuit, l’effondrement d’une tribune dans un stade, peuvent conduire le maire ou un adjoint devant la justice. D’où la nécessité d’être bien entouré, selon Jean-Marc Nicolle. On en vient à retenir une responsabilité objective sans même de faute. Du coup il est très important d’être armé de compétences juridiques.

Les difficultés du métier de maire

Grandeur et difficulté d’être maire. Ces derniers réclament d’ailleurs un statut pour l’élu local, un élu qui conserve généralement sympathie et confiance de la part de ses administrés en raison de sa proximité.

Comme le fait remarquer Jean-Marc Nicolle, la fonction de maire exige en effet de maîtriser de nombreuses compétences, même si l’on délègue à nos adjoints certaines tâches pour lesquelles il possède des connaissances particulières. Aujourd’hui, l’Etat transfère énormément de compétences aux communes. Le maire doit donc posséder de nombreuses connaissances à la fois en matière de sécurité, de gestion administrative, de droit et d’économie pour faire vivre une entreprise etc.