Les dimensions de la domiciliation d’entreprise

Domiciliation d’entreprise : Précurseur des services offshores

Créer une entreprise, notamment dans une juridiction étrangère, n’est pas toujours évident. Cependant, grâce à la solution de domiciliation, se doter d’une entreprise n’est plus un luxe. A Madagascar, plusieurs dizaines de sociétés offshores ont vu le jour en à peine deux ans grâce à la domiciliation d’entreprise. Cela va sans dire, la domiciliation d’entreprise représente l’un des piliers du développement de l’outsourcing dans les juridictions offshores telles que Madagascar. Néanmoins, force est de préciser que domiciliation ne signifie pas seulement location. Il ne s’agit pas tout simplement de disposer d’un local en location, la domiciliation représente une dimension bien plus importante de l’outsourcing.

En quoi la domiciliation d’entreprise facilite-t-elle la création de société ?

La première étape dans le processus de création d’entreprise est l’obtention du siège social. La solution de domiciliation propose aux entrepreneurs l’octroi d’une adresse « prêt-à-porter » en guise de siège social. D’ailleurs, acquérir une adresse en tant que siège social constitue une forme précise de domiciliation d’entreprise à Madagascar.
Non seulement la domiciliation contribue à passer par le premier échelon du processus de création d’entreprise, mais elle intervient également dans le passage par les derniers échelons. En effet, les prestations sur-mesure proposées par les sociétés domiciliataires concernent souvent un service de création d’entreprise de A à Z. Outre les aspects administratifs, la domiciliation a aussi ses aspects économiques qui interviennent dans l’accélération du processus de création d’entreprise. Une fois les démarches administratives accomplies, la domiciliation permet également au domicilié d’éviter d’investir dans l’achat de matériaux et d’équipements. En effet, le type de domiciliation propose la location d’un local pré-équipé et pré-câblé avant de démarrer officieusement les activités de sa société.
Aussi, le service de domiciliation évite au décideur de perdre du temps à repérer les meilleurs profils sur un marché de l’emploi qui lui est étranger. Les sociétés spécialisées dans la domiciliation d’entreprise à Madagascar mettent également à disposition un service de gestion des ressources humaines.

Pour quelles raisons la solution de domiciliation a-t-elle accéléré la floraison des activités offshore à Madagascar ?

Comme susmentionné, la domiciliation d’entreprise joue le rôle de facilitateur dans le processus de création d’entreprise. Les décideurs ont recours à l’outsourcing, notamment dans une juridiction telle que Madagascar, pour rentabiliser davantage leurs activités. Non seulement cette solution permet de les rentabiliser davantage, mais aide à le faire aussi vite que possible. L’alternative de domiciliation existe, en partie, pour cela. Puisque la domiciliation est parfaitement et entièrement légale à Madagascar, l’intérêt que portent les décideurs pour la Grande Île en tant que juridiction offshore représente aujourd’hui une véritable ruée vers l’or.

Contrat de domiciliation

Dans une future collaboration de domiciliation, tout commence par le cahier de charges. Le domiciliataire soumet au potentiel domicilié un cahier de charges à remplir afin de définir les besoins et les attentes de l’entreprise cliente. Ensuite, en tenant compte du cahier de charges, le contrat de domiciliation est ensuite élaboré avec les deux principaux signataires qui sont le domiciliataire et le domicilié. Afin que la collaboration se déroule sans encombre en toute légalité, sont impérativement mentionnés dans le contrat de domiciliation :

Les informations et les coordonnées du domiciliataire (adresse précise de domiciliation) ;
Les informations et les coordonnées du domicilié ;
Les détails concernant la nature du contrat : prestation principale et prestations supplémentaires ;
La durée du contrat (le contrat de domiciliation dure généralement trois mois renouvelables ou résiliables par l’une des deux parties) ;
La nature de la durée du contrat (est-il renouvelable ou non renouvelable ?) ;
La date à partir de laquelle le contrat et la domiciliation prennent effet ;
La signature des deux parties.