changement de moteur d’une voiture ancienne

Est-ce qu’on peut changer le moteur d’une vieille voiture ?

Le changement d’un moteur s’impose bien souvent lorsque la mécanique d’une automobile est altérée et que les réparations sont au dessus du budget. Le moteur est alors remplacé pour optimiser la puissance de la voiture, mais ce geste s’accompagne d’une autorisation préalable du constructeur.

Le moteur est remplacé par un moteur standard qui sort directement de l’usine. Il est garanti pour 1 ou 2 ans et est reconditionné par le constructeur avec des pièces neuves et certifiées.

Les différents paramètres à prendre en compte pour le changement de moteur d’une voiture ancienne

Le changement de moteur d’une voiture ancienne dépend de la marque du nouveau moteur, de l’ancienneté de véhicule et de la qualité du moteur à implanter.

Aissa Hamada donne plus de précision sur le changement de moteur d’une voiture ancienne.

Plusieurs éléments entrent en vigueur, lorsqu’il s’agit de renouveler le moteur d’une voiture ancienne. La loi prévoit ainsi une clause pour cela.

Le remplacement d’un moteur par un autre est accepté par la loi dans le cas où aucune différence n’est faite entre le véhicule en état et son certificat de conformité.

Il est à noter aussi que l’homologation du changement de moteur doit passer par la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE), car l’organisme qui juge de la compatibilité du nouveau moteur en termes de sécurité routière avec les prescriptions européennes. Un procès verbal est délivré à la fin du contrôle avec en prime un nouveau numéro d’immatriculation.

  • Condition de remplacement pour une voiture ancienne d’avant et après juin 1968

Le moteur est généralement changé en vu d’optimiser la puissance du véhicule. Cela lui permet d’avoir de bonnes accélérations, des reprises bien meilleures et de faire une économie de carburant.

Le moteur peut être remplacé dans la mesure où il correspond au moteur d’origine, car en cas d’accident, l’assurance ne peut prendre en charge les frais que s’il est inscrit sur la liste d’homologation ou s’il est d’origine.

Pour un véhicule mis en circulation avant 15 Juin 1968, un Procès Verbal d’Agrégation (PVA) est introduit pour savoir qui doit rédiger le certificat de remplacement du moteur. L’exécutant de cette tâche est celui qui procède à la transformation et il se doit de mentionner la marque et le type de véhicule, le numéro de châssis, la marque et la cylindrée du nouveau moteur en plus de son nom, de son adresse et de sa signature.

Si la voiture a été mise en service à partir du 14 Juin 1968, la transformation nécessite alors l’accord du mandataire du constructeur automobile et en cas d’échec, il est préférable de diriger sa demande vers le service d’homologation de la région, afin d’obtenir une attestation. Le remplacement est fait une fois l’attestation munie du visa reçue. Le document doit être accompagné d’un certificat de conformité.

En Europe, la loi est très stricte concernant le changement de moteur d’une voiture ancienne selon Aissa Hamada, car les risques routiers sont grands. Un propriétaire qui n’a pas effectué le contrôle technique de sa voiture de collection dans les règles peut subir de lourdes pénalisations.