Booster le système immunitaire

Comment booster le système immunitaire ?

Le système immunitaire est intensément sollicité en période hivernale. Cette saison abonde, en effet, en épidémies auxquelles il doit faire face. De ce fait, il se doit d’être au top de ses capacités afin de remplir ses fonctions. Cependant, dans un environnement pollué et saturé de molécules toxiques, l’organisme est exposé à une carence en immunité. Pour y remédier, il est désormais possible d’opter pour un remède naturel, comme celui du professeur Beljanski.

Opter pour un traitement naturel pour booster le système immunitaire

Pour renforcer le système immunitaire, les extraits naturels de Beljanski sont vivement recommandés. Le professeur a mis au point des RealBuild ou RLB, qui sont de courts fragments d’ARN. Ils aident à favoriser la régénération des globules blancs et des plaquettes. Ce sont également des amorceurs actifs et sélectifs des cellules saines. Ainsi, ils peuvent aider l’organisme à booster son immunité. Ils restaurent de même les défenses immunitaires des patients sous chimiothérapie. À chaque déficience de l’immunité, ils restent actifs.

Le docteur Mirko Beljanski a aussi constaté une accélération de la synthèse des cellules souches de la moelle osseuse chez les lapins, lors de ses recherches. En se séparant, ces cellules nouvellement constituées deviennent les différentes lignées de cellules qui forment l’immunité. Le professeur n’hésite pas à soumettre les lapins à une sévère chimiothérapie sans traitement protecteur par les RLB. Son objectif est de vérifier qu’en stimulant la synthèse d’ADN de la moelle osseuse, une augmentation des cellules immunitaires en résultera. À noter que l’utilisation des ARN-fragments a également l’effet escompté sur tout malade de la leucémie, du SIDA, etc.

Quelles sont les causes d’un déficit en immunité ?

Une carence immunitaire peut être pathologique ou génétique. Tout d’abord, le stress est le facteur principal d’un déficit en immunité. À cause de celui-ci, on dort mal et on sombre dans la dépression. La consommation de produits issus de l’industrie agroalimentaire affaiblit de même les défenses immunitaires. L’absence d’activité physique et le vieillissement sont d’autres causes. Un traitement conventionnel, comme la chimiothérapie, peut d’ailleurs provoquer une baisse de la fonction immunitaire de l’organisme. Cette méthode classique utilisée pour traiter le cancer va attaquer le foie et détruire la moelle osseuse. C’est là même où se forme l’immunité. D’autres maladies, comme la leucémie, accélèrent la sécrétion excessive de globules blancs anormaux dans le corps.

Il faut aussi savoir que l’administration de médicaments immunodépresseurs, dans le cadre d’une greffe d’organe, rend l’immunité faible. En malmenant les organes impliqués dans l’immunité, on fait chuter la réponse immunitaire de l’organisme. Beaucoup l’ignorent, mais il suffit de quelques heures de sommeil en moins pour provoquer une diminution de 30% des cellules Natural Killer ou NK. Elles participent de près à la défense du corps contre les cellules tumorales ou infectées de microbes.

À noter que l’excès de tabac, de sucre raffiné, d’alcool, de café ou encore de graisses animales peut avoir un impact sur le système de défense immunitaire. La consommation régulière de drogues, qu’elles soient légales ou illégales, bouleversera immédiatement le système hormonal et celui nerveux. Pourtant, ceux-ci sont les maîtres d’œuvre de la réaction immunitaire.