Tout sur l'accompagnement d’une startup

Accompagner les startups sur la création de produits innovants

Par définition, une startup désigne une nouvelle entreprise innovante ayant besoin de financement important pour développer son activité afin de soutenir sa croissance économique. L’objectif est de réunir tous les fonds nécessaires à la création de l’entreprise. Ainsi, l’accompagnement d’une startup obéit à de nombreux critères. En réalité, une entreprise qui propose des produits innovants doit en principe bénéficier d’aides pour soutenir son projet.

Mais pour que celle-ci soit identifiée comme une startup, il ne faut pas se pencher sur son âge, sa taille et le secteur d’activité. Cette jeune pousse doit respecter les trois caractéristiques essentielles à savoir la perspective d’une forte croissance économique, le recours à une technologie nouvelle et la levée de fonds importants pour garantir le financement.

Accompagnement de startups : les étapes importantes

Accompagner les créateurs de startups demande que l’accompagnateur possède une certaine expérience et un savoir-faire avéré. En effet, l’accompagnement d’une startup pour la création de produits innovants est un processus qui exige une forte adresse du fait d’énormes problèmes en ressources humaines, financières, technologiques, usages, marché et autres.

Autrement, ces entreprises innovantes ont fortement besoin d’appui pour la cohésion de leur équipe, l’organisation de leur projet. Elles attendent donc des soutiens de partenaires pour les aider à mettre en place une stratégie de développement efficace tout en mettant en place un plan d’affaires structuré avec cohérence afin de permettre la croissance économique de l’entreprise en question.

Pour ce faire, l’aide pour la création d’entreprise innovante doit permettre au créateur de monter et de développer ce projet tout en mettant l’accent sur l’aspect des produits innovants.

Par ailleurs, il faut éviter de confondre les aides simples habituelles destinées à la création d’entreprise à celles qui sont spécifiquement réservées au développement de projets relatifs à la création de produits plastiques innovants par exemple. Toutes ces aides doivent être rapidement mobilisées pour garantir la croissance de l’activité en question.

De manière générale, on peut résumer l’accompagnement en trois phases essentielles, dont certaines paraissent plus importantes que d’autres. La première concerne le développement du projet de création d’entreprise innovante. Intervenant avant l’immatriculation, cette étape est une condition incontournable pour tester le succès du projet. Ainsi grâce à un incubateur, le créateur peut avoir une vision claire sur la croissance de sa future entreprise. Le rôle de l’incubateur est de permettre une analyse détaillée des conditions de création de la startup.

Déjà au stade de projet, vous devez vous faire enregistrer auprès de l’INPI (Institut National de la Propriété) pour protéger toutes les démarches de propriété intellectuelle, dont vous êtes propriétaire. Le plutôt serait le mieux pour ne pas vous faire voler votre projet.

Lorsque le projet de création s’adresse à une thématique ou filière particulière, il est intéressant, dans ce cas, de se confier à une société spécialisée ou à une association nationale ayant de l’expertise dans ce domaine. En ce moment, il appartient à ces entités d’apporter tout le nécessaire pour accompagner le porteur de projet grâce à des soutiens vraiment solides. Ils ont même la possibilité de lui proposer des partenariats par un réseau d’entreprises exerçant déjà dans ces domaines.

La recherche de fonds propres, une autre mesure d’accompagnement importante

La seconde étape de l’accompagnement concerne le démarrage de l’activité. A ce niveau, il existe différents types de soutiens qui sont indispensables. La recherche de fonds propres est essentielle dans cette phase qui est capitale dans ce type de projet innovant. Il s’agit de mobiliser les financements auprès d’investisseurs désireux d’aider le créateur d’entreprise motivé à réaliser des produits innovants.

Pour ce faire, le prêt d’Amorçage de Bpifrance a été mis en place pour soutenir les entreprises à besoins de financement afin de développer le projet. Mais parallèlement, une jeune entreprise innovante peut bénéficier d’aide avec le Prêt d’Amorçage Investissement en attendant l’apport d’investisseurs en fonds propres.

Quant à la Bourse French Tech, elle est chargée d’aider les startups innovant dans les secteurs non technologiques. Son soutien s’adresse uniquement aux jeunes entreprises pour développer leur innovation. A part le soutien financier pour aider les entreprises innovantes à démarrer leur projet, certaines jeunes startups préfèrent évoluer en partenariat.

Ainsi, elles peuvent décider d’accueillir en leur sein une startup et l’entretenir jusqu’à ce qu’elle connaisse une véritable croissance. Selon les besoins, elles se chargent de lui apporter toute l’expertise nécessaire à sa croissance comme ce que fait jmdcfao pour assister les jeunes startups innovantes.

En effet, ce spécialiste de produits plastiques accompagne depuis des années les jeunes pousses de produits innovants. Grâce au Hub Startup de Bpifrance, de nombreuses offres sont proposées aux jeunes entreprises possédant de projets innovants viables. Ainsi, sur son site parisien, toutes les structures éligibles reçoivent des accompagnements sous forme de financement et de stratégie de développement.

Des stratégies pour trouver d’autres financements complémentaires

La troisième et dernière phase indispensable au démarrage d’une entreprise pour la création de produits innovants est relative au développement de la société elle-même et du projet en question.

En effet pour développer un projet, il est important de mettre tout en œuvre pour minimiser les dépenses. Le crédit d’impôt recherche (CIR) accordé à la jeune startup peut être considéré comme un soutien financier de taille. Il dépend de l’ensemble des dépenses effectuées par rapport à la recherche et au développement durant l’année. Même les entreprises bénéficiant d’exonération fiscale et de mesure spéciale telle que l’implantation en zone aidée sont capables de profiter du CIR.

Comme jmdcfao, toute startup investie dans la réalisation de moule prototype pour la fabrication en série de produits plastiques peut bénéficier du crédit d’impôt innovation pour amortir les dépenses engagées pour cette opération. Lorsque le créateur d’entreprise innovante bénéficie du statut de Jeune Entreprise Innovante (JEI), il a droit à une réduction de charges fiscales et sociales.

Le financement d’une startup innovante étant une question fondamentale, il constitue une préoccupation majeure pour tout entrepreneur. Pour être efficace, il est recommandé de définir toutes les stratégies possibles pour mobilier les fonds propres permettant le démarrage effectif du projet innovant en question.

Pour trouver le financement dont l’entreprise aura besoin pour se développer, il est intéressant pour toute jeune startup à la recherche de soutiens de solliciter l’accompagnement d’une entreprise expérimentée comme jmdcfao.